Témoignages des professionnels



Sébastien BAUDE (entraîneur trotteurs):

"Suite à une récidive de tendinite à un antérieur sur Speedy Horse, je me suis dirigé vers l'hirudothérapie car j'effectuais auparavant des vésicatoires (feu en frictions). Suite à ce traitement, la vitesse de cicatrisation m a permis de reprendre l'entrainement et la compétition plus rapidement et cela sans récidive."



Pierre BELLOCHE (entraîneur trotteurs):

"Suite à une inflammation d'un ligament du paturon, Béguin Meslois a été soigné par hirudothérapie. Le cheval a repris le jogging quinze jours après."



François BOUELLE (élevage du CAUX):

"Au printemps, j'ai fait soigner deux chevaux avec la thérapie par les sangsues pour des récidives de tendinite. Le résultat est surprenant. Ils ont recouru depuis sans aucun problème de tendinite. Par le passé j'en ai soigné différemment et le résultat n'était pas toujours satisfaisant."





Vincent BRAZON (entraîneur trotteurs):

"J'ai d'abord été séduit par cette thérapie naturelle et respectueuse du cheval. Toutefois, je ne m'attendais pas à des résultats aussi concluants sur des chevaux réformés suite à des récidives de tendinite. J'ai été bluffé par l'efficacité de l'hirudothérapie et la rapidité des effets de ce traitement."


Jean-Pierre COIFFIER (éleveur galopeurs):

"Chez les chevaux d'obstacle, la tendinite s'avère être une pathologie très courante. L'utilisation par LEECH LAB de sangsues médicinales semble très intéressante. La mise en place des sangsues est relativement aisée et indolore pour le cheval, le suivi est succin. L'effet constaté est rapide et sous réserve d'une remise progressive au travail du cheval, l'amélioration est durable. J'ai pu faire recourir 100% des chevaux traités. L'hirudothérapie n'est pas une panacée, mais il n'en existe pas, néanmoins je constate que l'efficacité est là et la remise au travail est plus rapide."





Roger COUEFFIN (entraîneur trotteurs):

"Nous sommes venus à l'hirudothérapie parce que nous avions un cheval qui avait une tendinite. Les résultats ont été fulgurants. Depuis, cinq autres chevaux de l'écurie de notre entraîneur ont été soignés de leur tendinite ou hématome avec les sangsues médicinales. Et tous les chevaux que j'ai traité par hirudothérapie ont recouru et jamais reboité. Dans mon entourage, d'autres chevaux ont été soignés de leur tendinite et autre fourbure avec les mêmes succès. Les anti-inflammatoires et autres vésicatoires sont des traitements d'un autre âge. Mais ce qu'il faut bien comprendre, c'est que ce n'est pas parce que l'on divise les temps de cicatrisation par trois avec l'hirudothérapie que l'on doit négliger les temps de convalescence et de reprise du travail. Il faut que les protocoles soient respectés pour que le traitement fonctionne correctement."


Gregory ELBAZ (entraîneur galopeurs):

"Suite à des problèmes tendineux survenus à plusieurs de mes chevaux, et avec l'appui d'un éleveur me conseillant l'hirudothérapie, j'ai pu constater la rapidité et l'efficacité de cette thérapie, ainsi que le professionnalisme du LEECH LAB."





Christophe GALLIER (éleveur, entraîneur trotteurs):

"J'ai traité avec succès un cheval qui avait une fourbure aigüe qui datait de quatre mois. J'ai aussi traité des tendinites avec réussite."


Marion HUE (éleveur, entraîneur trotteurs; Elevage des BAUX):

"L'hirudothérapie m'a permis de traiter un très bon élément de mon effectif, Caduceus des Baux, pour des soucis d'irrigation de pieds (antérieurs). Ce cheval avait des douleurs présentes depuis un certain moment. Il m'était donc difficile de le travailler et de le présenter en compétition car il n'était pas souple dans ses allures. Le soin par les sangsues médicinales fût très concluant, et les effets des plus rapides. De là, mon cheval a été transformé. Le retour à l'entrainement fût effectué 72 heures suite aux soins et il reprit la compétition 10 jours après, avec à la clef des victoires. Par ailleurs, suite à une blessure au genou (plaie plus gros hématome), Crin Noir des Baux a pu jogger 72h après hirudothérapie et prendre une 4e place 10 jours après à Vincennes."


Max IZAAC (entraîneur trotteurs):

"Grâce à l'hirudothérapie, j'ai pu traiter avec une rapidité surprenante et de manière remarquable des problèmes d'hématome, de tendinite, de ligament rotulien, d'irrigation de pied et de lombalgie."


Jean-Yves LHERETE (élevage Haras de SASSY):

"A cause d'une tendinite, Bayonne Majyc devait avoir un soin avec un protocole de 6 mois d'immobilisation au box. Mais avec l'hirudothérapie, elle reprit rapidement l'entrainement puis la compétition au bout de seulement 4 mois."


Vincent MAILLARD (entraîneur trotteurs):

"De part les effets du traitement et la rapidité du retour à la compétition, les bénéfices tirés de la thérapie par les sangsues médicinales sont réellement impressionnants."


Carl et Tatiana PUIGT (entraîneurs galopeurs):

"Ayant utilisé l'hirudothérapie à plusieurs reprises pour différentes pathologies comme des tendinites, des hématomes ou des problèmes de cicatrisation de plaies, les résultats ont toujours été rapidement concluants et ont permis un retour rapide à la compétition de nos chevaux. Nous recommandons cette thérapie naturelle et indolore pour le cheval."


Thierry RAFFEGEAU (entraîneur trotteurs):

"L'hirudothérapie m'a été conseillée par des confrères et j'ai fait appel à ce traitement par sangsues médicinales pour traiter deux chevaux, très estimés au sein de mon écurie : Urbain de Manche et Troufion. Les soins en tendinopathie sur ces deux chevaux ont été des plus concluants, tant par la rapidité de la cicatrisation des fibres tendineuses que par le retour en compétition sans récidive. Pour information, Troufion a recouru au trot monté à multiples reprises. Ce traitement est très concluant."


Emmanuel RAULLINE (entraîneur trotteurs):

"L'hirudothérapie m'a permis de résoudre un hématome et une tendinite sur une pouliche. Et cela avec un résultat surprenant, tant sur la vitesse de reconstruction des fibres tendineuses, que sur la rapidité de résorption de l'hématome et de l'inflammation."